Une journée à Rangoon

map2Rangoon. Ce nom sonne aux oreilles occidentales comme celui d’une cité singulière, où se brouillent pêle-mêle des images d’uniformes et de moines errants, des images de pagodes majestueuses et de bâtiments coloniaux… La part de phantasme n’est finalement pas si grande, mais Rangoon c’est aussi autre chose. C’est une ex-capitale de presque cinq millions d’habitants qui accède à la modernité au rythme des gongs de la Shwedagon. C’est une cité de plus en plus cosmopolite où se côtoient sans trop se mélanger les influences passées et récentes. Et pour bien appréhender cette ville, rien de tel sans doute que de prendre le temps de lui accorder une visite pédestre d’une journée, au rythme des Birmans, et d’en savourer ses contrastes saisissants, entre le luxe d’un Strand figé dans le temps et la moiteur des marchés couverts de la vieille ville.

La balade commence plein sud, à la Pagode Botahtaung, sur les rives de la Yangon River qui constitue l’un des poumons de l’activité économique de la ville. Plusieurs fois reconstruite, cette pagode daterait d’environ 2000 ans avant J.-C. Elle est particulièrement vénérée car elle contient dans son stupa un cheveu de Bouddha, ce qui donne lieu à de très nombreuses donations en nature ou en espèces sonnantes et trébuchantes