Une journée au monastère

Effectuer quelques jours de méditation au monastère est une expérience enrichissante de différents points de vue. Il s’agit tout d’abord d’une introduction à la philosophie bouddhiste et qui révèle un aspect fondamental de la société birmane. La pratique de la méditation donne aussi à comprendre le processus d’aliénation mentale que l’on peut parfois retrouver dans le contexte des sectes et qui permet d’accéder à un niveau de conscience particulier.

Une retraite dans un monastère est accessible à toute personne désirant comprendre les bases de la méditation et effectuer un travail physique et mental.

En passant les détails, la base de la méditation vipassana en Birmanie est de dissocier le mental et le physique et cela demande un travail intense sur soi pendant de longues journées.

En Birmanie le moine responsable du centre de méditation vous recommandera un minimum de 7 jours mais il est préférable d’y rester .

Généralement tout Birman bouddhiste se doit de passer au monastère à l’âge de 7 ans puis devenir moine pour un certain laps de temps. Pendant cette période ils découvrent les pratiques de la méditation.

Souvent les adultes qui travaillent dans la vie civile décident de passer une semaine ou plus dans un centre de méditation et cela tous les ans.

1. L’emploi du temps de la journée :

04.00Réveil
04.30 à 6.00Méditation
06.00Petit déjeuner (riz, haricots, fruits et thé)
07.30 à 8.30Méditation
09.00 à 10.00Méditation
10.30Déjeuner (Curry, soupe, riz, fruits, thé)
13.00 à 14.00Méditation
14.30 à 15.30Méditation
16.00 à 17.00Méditation
17.30Discussion avec les professeurs
19.30 à 20.30Méditation
21.00Coucher

Les techniques de méditation sont alternées entre la position assise pendant une heure et la marche au ralenti avec décomposition des mouvements, pendant une heure.

2. Introduction au système de valeurs bouddhiste

La méditation est un aspect fondamental de la pratique du bouddhisme, c’est pourquoi comprendre les principaux aspects du bouddhisme et le système de valeurs qui l’accompagne constitue une étape importante du processus d’initiation à la méditation.

Les temps de discussion prévus avec les professeurs permettent d’expliquer les concepts généraux. La pratique de la méditation permet donc de mettre ces apprentissages en application et de comprendre une philosophie sur le plan pratique et physique.

3. Les techniques de méditation

Les techniques de méditation vipassana sont simples dans les principes et donc accessibles à toute personne qui s’y intéresse. Elles sont connues depuis le temps du bouddha, c’est-à-dire depuis environ 2500 ans et elles ont été formalisées pour les rendre compréhensibles et applicables par le grand public. Les temps de discussion sont aussi prévus pour faire évoluer chaque personne en donnant des conseils et directions individuelles.

4. Un état de conscience particulier

Même en étant débutant il est possible d’atteindre un état de conscience particulier. Un certain nombre d’exemples à travers le monde montrent que les être humains recherchent souvent à élever leur esprit. Les transes des Vaudou au Brésil et aux Caraïbes sont un exemple de changement d’état de conscience. Mais partout dans le monde vous retrouverez des pratiques qui rejoignent cet état de conscience.